Projets, clubs, sorties

DEMAIN,TOUS SUR SON 31 !!

Mardi 31 juillet – Journée "Tous sur son 31 !"



Les élèves sont invités à porter une tenue chic. Ceci implique le port de chaussures fermées ou sandales. Les élèves auront exceptionnellement le droit de ne pas porter l’uniforme à condition qu’ils soient habillés de manière élégante. Dans le cas contraire le port du polo gris reste obligatoire. Nous n’accepterons pas les vestes à capuche et les t-shirts.

La direction CLIQUEZ SUR L’IMAGE !


LE SAVIEZ-VOUS ?

Pour fêter Noël ou la Saint-Sylvestre, il est généralement de rigueur de se mettre sur son trente-et-un.

Mais vous d’où vient cette expression ? Ne nous y trompons pas, celle-ci n’est pas liée à la soirée de réveillon du 31 décembre. Son origine est plus complexe, voire mystérieuse puisque nous n’avons que des hypothèses.

La première explication nous renvoie au Moyen Âge.

L’expression serait issue d’une déformation du mot « trentain  », qui représente un drap très raffiné, composé de trente fois cent fils et destiné aux vêtements de luxe. Le trentain n’étant porté que par des personnes riches, ce tissu est assez méconnu du reste de la population, qui aurait déformé son nom en prononçant « trente-et-un ».
Au Moyen Age et à la Renaissance, les drapiers proposent des draps de laine de qualité courante qui comportent 14 ou 18 fois 100 fils en chaîne soit 1400 ou 1800.


"Le Tisserand" - Vincent Van Gogh, 1884

Pour les qualités supérieures, pour des lainages de luxe destinés à une clientèle aisée, la chaîne est composée de 30 fois 100 fils soit 3000 fils sur toute la largueur de l’étoffe. Et voilà la trentaine de paquets de 100 fils qui donne son nom au tissu « le trentain ».

À l’époque, « se mettre sur » signifie « mettre sur soi ». C’est ainsi que l’expression populaire « se mettre sur son trente-et-un » est apparue, signifiant s’apprêter pour une grande occasion.

Selon une seconde hypothèse, « trente-et-un » se rapporte au jeu de cartes du même nom, le fameux "31". Le principe étant de finir la partie avec un total de trente et un points, la beauté du jeu et la chance se résument donc dans ce nombre. Cependant, cette version n’explique pas pourquoi on dit « se mettre sur », et elle n’a pas de lien logique avec le sens de l’expression.

Une troisième explication de l’origine de l’expression se mettre sur son 31, daterait du 18ème siècle. Dans les casernes militaires, tous les 31 du mois les soldats prussiens reçoivent la visite et l’inspection de leur supérieur. Ils doivent donc se présenter avec une tenue irréprochable. Ce jour-là ils reçoivent également une prime, et des festivités ont lieu. Il est donc d’usage de se revêtir de ses plus beaux habits.

La première explication est généralement privilégiée.

Des échantillons du tissu TRENTAIN peuvent être consultés au Musée des Tissus de Lyon

Mise à jour : 6 septembre 2018

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères