Harcèlement scolaire

Prévention du harcèlement au collège de Dumbéa Sur Mer

Prévention du harcèlement au collège de Dumbéa sur mer

Le harcèlement à l’école, et plus encore sur les réseaux sociaux, est un sujet sensible. Au collège, il peut toucher les élèves de la 6ème à la 3ème. Il est donc important d’en parler dès le plus jeune âge afin de les informer et d’en définir les contours.

Mme Osvalt, professeure de mathématiques, à l‘initiative du projet, a proposé d’aborder la question du harcèlement avec le jeu de plateau M’Harcèle et moi , créé en 2019 par la société Kelje, spécialiste dans la ludo pédagogie.
Mme Osvalt a animé les ateliers tandis que Monsieur André, C.P.E. du collège intervenait pendant les débats pour apporter des informations.
Afin de préparer le terrain, la gendarmerie (MCPF) est intervenue deux semaines après la rentrée, dans toutes les classes de 6ème et de 5ème pour délimiter les contours du harcèlement tant "cyber" que "scolaire".

Le principe du jeu M’Harcèle et moi est de permettre à chacune des cinq équipes de découvrir les héros anti-harcèlement de l’établissement scolaire en passant différentes épreuves pour remporter des médailles. Défis, énigmes, questions, histoires vécues permettent petit à petit d’installer des débats autour de ce thème complexe. L’objectif recherché est de sensibiliser les élèves et de réfléchir à des actions ultérieures à mettre en place au quotidien pour lutter contre ce phénomène. Ils auront retenu les différents types de violences (physique, psychologique, sexuelle), les conséquences graves du harcèlement (scarifications, isolement, déscolarisation, hospitalisation, suicide…) ainsi que les sanctions allant de la simple amende à de la peine de prison (même pour les mineurs de plus de 13 ans).


A la fin du jeu, les élèves découvrent que les héros anti-harcèlement ce sont eux !

En retournant le disque central chaque élève découvre son visage dans un miroir. Il faut du courage pour briser le triangle harceleur, harcelé et témoin(s). Qu’on soit victime ou témoin de harcèlement, il faut toujours en parler à ses parents, aux professeurs, au CPE, aux adjoints d’éducation, à ses camarades…etc.
Si c’est trop difficile le numéro gratuit 05 30 30 vous aidera à prendre la bonne décision.


Cette action sera reconduite l’année prochaine car c’est en sensibilisant les enfants que ce calvaire, vécu par 1 élève sur 5, pourra prendre fin.

On se retrouve à La journée Internationale contre le harcèlement scolaire, et le cyber-harcèlement qui se déroule au mois de novembre.

Mise à jour : 29 avril 2022

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères